27 janvier – Accomplir son devoir

Un maître spirituel avait un disciple membre de l'armée. Le pays entra en conflit avec une autre nation et la guerre éclata. Le disciple n'avait jamais combattu, et comme il avait entendu de nombreuses histoires au sujet de la guerre, il était terrifié à la simple mention du mot "guerre". Il s'enfuit et alla trouver son maître. Il lui dit qu'il voulait renoncer à toute action et souhaitait devenir moine. Le maître savait que le désir de son disciple était issu de la peur et que ce n'était pas par détachement qu'il voulait se faire moine. Il le renvoya donc sur le champ de bataille après lui avoir insufflé le courage nécessaire. Si le maître agit ainsi, ce n'est pas le moins du monde parce que lui-même appréciait la guerre, mais c'est qu'à ce moment précis, le devoir de son disciple était de se battre puisqu'il était soldat.
Il n'est jamais juste de se montrer lâche et de prendre la fuite. Même en prononçant des vœux monastiques, quelqu'un qui manque de courage ne pourra jamais atteindre la libération. Le maître a enseigné au disciple quel était son devoir et lui a donné la force de le suivre. Serait-il juste de dire à un soldat sur le champ de bataille de tout abandonner et de se faire moine, parce que tel est le chemin qui mène à la libération ? Les soldats ont la responsabilité d'assurer la sécurité de leur pays. S'ils y dérogent, ils se trahissent eux-mêmes et ils trahissent aussi leur pays. Lorsque la sécurité d'un pays est en jeu, le rôle du soldat n'est pas de quitter le monde et de se faire moine; son devoir consiste à combattre. S'il décide de renoncer au monde en un tel moment, il n'y réussira pas, la Nature ne le lui permettra pas.

TOUT EST EN VOUS - PAROLES D'AMMA